Pour la 1ère fois, un projet d’expérimentation sur la mobilité est lancé entre wever, Pôle Emploi et Transdev

Pendant un an, une opération pilote « À l’écoute des territoires » sera expérimentée auprès de trois directions régionales de Pôle Emploi (Nouvelle Aquitaine, Île-de-France et Hauts-de- France), sous l’égide de la start-up wever – en partenariat avec Transdev et le Laboratoire de la Mobilité Inclusive.

Ce projet vise à favoriser la mobilité des demandeurs d’emploi en partant d’un constat simple :

50% des demandeurs d’emploi déclarent avoir au moins une fois refusé une offre d’emploi faute de pouvoir se rendre chez l’entreprise concernée *.
L’absence ou la limitation de la mobilité constitue un réel frein à l’embauche pour l’entreprise également : 41% des employeurs rencontrant des difficultés à pourvoir un poste, évoquent la mobilité et l’accès au lieu de travail.*

Il est donc fondamental de veiller à ce que chaque demandeur d’emploi puisse disposer d’une solution de mobilité adaptée à son projet professionnel et contribuer tout à la fois, à satisfaire les besoins de recrutement des entreprises.

Mobilité – La start-up niçoise va aider les chômeurs à accéder à des emplois. 

wever optimise les trajets des salariés

Mobilité – La start-up niçoise va aider les chômeurs à accéder à des emplois. 

Mobilité des salariés : « Ce dont la LOM a besoin, ce sont des éléments de preuve » (Thomas Côte, wever)

Mobilité et salariés : « Ce dont la LOM a besoin, ce sont des éléments de preuve » (Thomas Côte, wever)
Paris – Publié le jeudi 21 novembre 2019 à 18 h 39 – Entretien n° 168543
« Depuis 2015, la LTECV oblige les entreprises à faire un plan de mobilité en concertation avec les acteurs. 63 % des entreprises ne l’ont pas fait à ce jour. Pour le moment nous avons chez wever peu de clients enclins à mettre en place le forfait mobilités durables prévu dans la LOM, d’autant que les décrets d’application ne sont pas encore publiés. Il est en plus optionnel et lié au nombre de kilomètres parcourus dans les trajets domicile-travail. Par contre, l’intégration des déplacements domicile-travail des salariés dans les négociations annuelles va permettre de mettre la pression. Ce dont la LOM a besoin, ce sont des éléments de preuve. Des budgets ont été débloqués pour des pistes cyclables et tout un tas d’autres aménagements. Mais si la LOM ne peut pas s’objectiver et qu’il n’y a pas des outils pour dire concrètement ce que nous avons appris, ce qui marche et ce que nous pouvons répliquer, alors elle n’aura servi à rien », déclare Thomas Côte, CEO et fondateur de wever, start-up proposant une plateforme qui fait remonter les pratiques et besoins des usagers en temps réel et qui optimise l’organisation de la mobilité pour les collectivités et les entreprises, le 21/11/2019.

http://www.wever.fr/wp-content/uploads/2019/10/20191024_Supplément-spécial.pdf

Le covoiturage, une idée qui fait son chemin

wever réinvente les trajets domicile – travail

Start­up spécialisée dans la mobilité, wever a remporté début juillet, avec Vitropole, un appel à projets lancé par la Métropole Aix­Marseille­Provence : il doit définir
et mettre en place des solutions de mobilité pour répondre aux besoins réels des 700 entreprises du parc d’activité situé dans l’agglomération de Vitrolles (Bouches­ du­Rhône), qui réunit 14 300 salariés. Le défi consiste à les rendre plus pratiques, plus économiques et plus vertes, en prenant en compte les solutions existantes : navette interne, installation d’un parking à vélos et de douches, covoiturage, aménagement des horaires de travail, recours à la visioconférence, etc. L’originalité de la démarche réside dans l’implication des salariés. Après avoir rempli un ques­tionnaire, chacun reçoit un bilan personnalisé avec des propositions de transport alternatives. Les entreprises de la zone de Vitropole comptent en moyenne une quinzaine de salariés dont les parcours quotidiens atteignent 36 km aller­retour.

http://www.wever.fr/wp-content/uploads/2019/10/20191024_Supplément-spécial.pdf

Comment une startup de Sophia Antipolis va améliorer la mobilité des habitants de l’Ile Maurice

Beau ciel bleu à l’horizon pour wever qui décroche son premier contrat à l’international. Et c’est avec Moka Smart City, sur l’île Maurice, qu’elle le signe.

La startup fondée à Sophia Antipolis par Thomas Côte a remporté cet été le Moka Mobility Challenge et a été chargée par Moka Smart City de définir un plan mobilité sur mesure pour son quartier de Vivéa Business Park et celui des affaires Telfair qui verra bientôt le jour.…

http://www.wever.fr/wp-content/uploads/2019/10/nicematin.com-wever-Moka-10oct19.pdf